Bac blanc français ( ancien régime)

Remarque: vous retrouverez  le corrigé de l'examen suivant Mardi 13 mai 2008 à partir de 9h du matin
--------------------------------------------------------------------------------------------------------------

*** BAC BLANC- MAI 2008 ***

PROPOSITION D’UN EXAMEN DE FRANCAIS

*************

Thèmes : Expériences d’écrivains & Personnages célèbres en littérature

----------------------------------------------------------------------------------------------------------

TEXTE:  

Evoquant ses souvenirs, l’auteur rappelle la réaction de son grand-père Charles, lorsque celui-ci a appris que l’un des professeurs a dit à la mère du narrateur : «  Ce petit écrira !... Il est fait pour écrire »

 

Ma mère savait que Charles ne m’encourageait guère…Mon grand-père fut informé prudemment : on craignait un éclat…

Un jour que je lisais, couché entre ses pieds,… une idée le traversa, qui lui fit oublier ma présence ; il regarda ma mère avec reproche : «  Et s’il se mettait en tête de vivre de sa plume ? ». Mon grand-père appréciait Verlaine dont il possédait un choix de poèmes. Mais il croyait l’avoir vu, en 1894, entrer «  saoul comme un cochon » dans un mastroquet de la rue Saint-Jacques : cette rencontre l’avait ancré dans le mépris des écrivains professionnels, … qui demandaient un louis d’or pour faire voir la lune … Ma mère prit l’air effrayé mais ne répondit pas : elle savait que Charles avaient d’autres vues (1) sur moi…

Un soir, il annonça qu’il voulait me parler d’homme à homme, les femmes se retirèrent, il me prit sur ses genoux et m’entretint gravement. J’écrirais, c’était une affaire entendue ; je devais le connaître assez pour ne pas redouter qu’il contrariât mes désirs. Mais il fallait regarder les choses en face, avec lucidité : la littérature ne nourrissait pas. Savais-je que des écrivains fameux étaient morts de faim ? Que d’autres, pour manger, s’étaient vendus ? Si je voulais garder mon indépendance, il convenait de choisir un second métier. Le professorat laissait des loisirs ; les préoccupations des universitaires rejoignent celles des littérateurs. Je passerais constamment d’un sacerdoce (2) à l’autre ; je vivrais dans le commerce (3) des grands auteurs ; d’un même mouvement, je révèlerais leurs ouvrages à mes élèves et j’y puiserais mon inspiration. Je me distrairais de ma solitude provinciale en composant des poèmes, une traduction d’Horace en vers blancs, je donnerais aux journaux locaux de courts billets littéraires, à la Revue Pédagogique un essai brillant sur l’enseignement du grec, un autre sur la psychologie des adolescents.

Depuis quelque temps, quand mon grand-père s’extasiait sur mes vertus, je restais de glace ; la voix qui tremblait d’amour en m’appelant « cadeau du Ciel », je feignais (4) encore l’écouter mais j’avais fini par ne plus l’entendre. Pourquoi lui ai-je  prêté l’oreille ce jour-là, au moment qu’elle mentait le plus délibérément ? Par quel malentendu lui ai-je fait dire le contraire de ce qu’elle prétendait m’apprendre ?

 

                                                            Jean-Paul SARTRE, Les Mots.

 

Vue : idée, opinion

Sacerdoce : fonction qui exige beaucoup de travail et un grand dévouement.

Le commerce : ici, dans le sens de fréquentation, de relation.

Feignais : c’est-à-dire je faisais semblant.

 

___________________ __________________________________________________


           I/ ETUDE DE TEXTE (10 points) :

 

1-                         Quelles raisons le grand-père invoque-t-il pour dissuader son petit fils (le narrateur)  à choisir le métier d’écrivain ?

2-                         Quelle carrière lui propose-t-il de suivre ?

3-                         Le narrateur a-t-il l'intention de renoncer à son choix suite à son entretien avec son grand-père? quelles attitudes le narrateur manifeste-t-il à son égard ?

4-                        Pour mieux mettre en lumière   l'avenir  rayonnant que le grand-père  prétendait préparer à son petit fils, l’auteur a recouru à certains procédés d’écriture.

Relevez-en deux et expliquez-les.


II/ ESSAI (10 points) :

 

Comme le grand-père du narrateur qui voulait tracer l'avenir  de son petit fils incapable, à ses yeux, de faire tout seul le bon choix, certains adultes prétendent encore que « la génération des nouvelles technologies n'a pas,  sur plus d’un plan, la capacité nécessaire de réaliser ses objectifs et de devenir célèbre "sans leur intervention .

 

Qu’en pensez-vous?

 

Rédigez un texte argumenté en vous référant à des exemples tirés de vos lectures personnelles ou de votre culture générale. /.

 

________________________________________________________

Barème de la correction de l’essai :

Compréhension : 4 pts / Cohérence du développement et pertinence des arguments : 4 pts / Correction linguistique : 2 _______________________________________________________________

 

Proposé par Atef AYED

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :